Coworking – coliving, épisode nº2… et ma définition du coworkation

terrasse bureau jardin

Il y a quelques mois, je vous parlais de ma première expérience de coworking et coliving, en mars et avril à Sun and Co. (Jávea, Espagne). Je vous faisais part de la puissance d’une véritable communauté de co-travailleurs (coworkers). Et je vous annonçais qu’avant de revenir à Sun and Co., j’allais renouveler l’expérience dans un autre lieu à l’automne.

Eh bien, même si j’ai attendu la fin de l’année pour en rendre compte ici, sachez que j’ai tenu parole… Et sachez aussi que je n’ai pas attendu l’automne ! J’ai en effet improvisé un autre séjour de coworkation dès le mois de juin !

Préambule : qu’est-ce que le “coworkation” ?

J’ai lâché le mot “coworkation“. Je dois probablement vous expliquer ce qu’il signifie. Ce mot est la contraction en anglais de coworking (co-travail) et vacation (vacances). Peut-être qu’un jour la langue française inventera le mot “travacances”…

Mais j’entends déjà votre question : “Travailler pendant les vacances ? Jamais de la vie !” Et vous avez bien raison ! Des vacances où vous emporteriez du travail, ce ne serait plus vraiment des vacances… Par contre, vous accorder des moments de détente et d’évasion de l’esprit sur votre temps de travail permet d’améliorer votre performance au travail. C’est démontré.

Le coworkation pousse cette idée un peu plus loin : sortir de temps en temps de votre environnement de travail ordinaire, c’est bon pour votre créativité. Tout cela est plus facile lorsqu’on est entrepreneur, me direz-vous, et vous avez probablement raison. Mais les choses commencent aussi à changer pour les salariés. En France, une évolution de la réglementation du travail en 2017 a notamment donné un cadre plus favorable au télétravail dans les entreprises.

Alors pour conclure ce préambule, je vous livre ma propre définition du coworkation

Le coworkation est un séjour combinant coworking et activités de loisirs, détente et découverte, dans un cadre différent de l’ordinaire, et dans un esprit collaboratif et communautaire basé sur le partage d’expériences, de savoirs, compétences, idées, contacts et autres informations.

L’appel d’un vent nouveau venu des Açores

Un mois à peine après avoir dit au revoir à la “Sun and Co. family”, j’éprouvais déjà le besoin d’un environnement stimulant pour ma nouvelle vie d’auto-entrepreneur géo-indépendant. Je m’apprêtais à réserver un séjour dans les Balkans, où l’on m’avait recommandé Coworking Bansko, une autre très bonne communauté de coworkers nomades au milieu des montagnes bulgares.

A ce moment-là, les réseaux sociaux me livrent une proposition à laquelle je n’aurais jamais pensé. Cette proposition, c’est celle d’un nouveau lieu de coworkation situé sur l’île de São Miguel, dans l’archipel portugais des Açores. Comblant ma grande ignorance sur ces territoires, une rapide recherche et quelques photos suffisent à me décider.

D’abord, les Açores, c’est le  Portugal : un pays et une langue qui me séduisent et que j’aimerais mieux connaître, ainsi que l’extrême simplicité de voyager au sein de la zone euro. Ensuite, São Miguel est la plus grande des îles Açores. Elle comprend 3 massifs volcaniques, elle est verte et fleurie. Enfin, Novovento, le lieu d’accueil me séduit déjà à distance, par ses photos, par ce que transmet son site internet et par les premiers échanges de message avec les hôtes, Émilie et Karl.

vue Novovento
La vue depuis la maison et le jardin, à Novovento. Entre volcan à gauche et océan à droite, il y a aussi ceci !

Mon arrivée à Novovento

Et c’est ainsi qu’au mois de juin, je m’installe à Ginetes, petit village situé sur la pointe occidentale de l’île de São Miguel, dans l’archipel des Açores.

Novovento, ça veut dire “vent nouveau” en portugais. C’est un concept qu’Émilie et Karl, appliquent à eux-mêmes et proposent à leurs clients. Et c’est un concept qui me va bien aussi, puisque j’en suis encore aux premiers mois de ma nouvelle aventure personnelle et professionnelle.

Je me suis tout de suite senti bien dans cette belle maison açorienne. Depuis le jardin et la terrasse, avec vues sur le volcan d’un côté et sur l’océan de l’autre, jusqu’à ma chambre avec une vue encore plus dégagée sur l’océan, en passant par les espaces de vie au rez-de-jardin et la veranda – salle de travail panoramique, je n’ai que l’embarras du choix entre différentes ambiances toutes aussi séduisantes les unes que les autres.

Mon quotidien à Novovento

Mes journées à Novovento sont toutes différentes les unes des autres, parce que j’aime ça. Mais voici à quoi elles ressemblent : 

  • Je commence ma journée par un petit-déjeuner au soleil sur la terrasse, et je commence à travailler au même endroit.
  • Lorsque le soleil devient trop chaud, je m’installe dans la véranda pour poursuivre mon travail à l’ombre, mais toujours avec la vue sur l’océan
  • Je m’interromps quelques instants, au son du klaxon, pour acheter aux marchands ambulants quelques fruits et légumes, quelques bon fromages de chèvre frais, etc.
  • A un moment de la journée, je pars explorer l’île, prendre quelques photos, faire une randonnée, admirer le coucher de soleil sur la plage de Mosteiros, ou encore visiter Ponta Delgada et y faire le marché…
  • Parfois, je m’accorde la journée entière pour explorer plus loin et plus à fond, ou pour profiter longuement de la beauté et du calme de la nature. Parfois, je reste toute la journée à Novovento.
  • Je prends parfois mes repas seul, au moment qui me convient. Soit en le préparant moi-même, soit en profitant des bons plats açoriens de la voisine. Parfois, je partage le repas avec Emilie, Karl et les autres résidents temporaires. Parfois aussi, Emilie et Karl organisent un bon barbecue ou un dîner à base d’excellentes crêpes.

Mes rencontres et collaborations à Novovento

Certes, Novovento n’en est qu’à ses débuts. Je côtoie donc assez peu de coworkers. Mais ça n’est pas pour autant que je me sens seul ! D’une part, Émilie et Karl sont toujours présents pour rendre le séjour à la fois confortable, agréable et productif. Et d’autre part, ils accueillent des touristes pour des séjours de quelques nuits et les échanges sont souvent très enrichissants.

Plusieurs se prêtent même au jeu des échanges de connaissances et autres groupes de réflexion. Et ça marche ! Ces personnes étaient venues en vacances et elles découvrent avec intérêt le coworkation. On y fait de l’échange linguistique, on échange sur nos projets personnels ou professionnels… Je partage aussi mes modestes connaissances sur le blogging, j’apprends sur les outils d’enseignants en ligne…

Enfin, Karl pilote plusieurs ateliers pour m’aider sur mes idées du moment, avant qu’elles ne deviennent projet. D’ailleurs, ce projet deviendra bientôt réalité. Vous en saurez plus prochainement, et vous verrez donc que ces ateliers créatifs auront été utiles !

Novovento workshop
Atelier créatif encouragé par un apéritif

Et après ?

J’ai passé 5 semaines de coworkation très agréables à Novovento, prolongeant de quelques jours la durée initialement prévue. J’y ai trouvé un très bon équilibre entre travail et détente, entre introspection et partage aussi, dans un cadre favorable à la productivité et à la créativité.

J’ai aussi découvert les Açores, ce petit morceau de Portugal au milieu de l’Atlantique, et particulièrement cette belle île très fleurie de São Miguel, ses superbes panoramas, ses volcans et ses côtes. Avant de rentrer en France, j’ai aussi visité rapidement l’île de Terceira. 

Je reviendrai assurément aux Açores, à São Miguel et à Novovento. Mais sans attendre, je garde des amis, des gens avec qui partager nos projets respectifs, nous entraider, peut-être même collaborer. D’ores et déjà, un vent nouveau souffle en moi.

Vous voulez en savoir plus sur Emilie, Karl et Novovento ? J’ai collaboré très récemment avec Nicolas, du site ABC Argent, sur un article – guide dédié à la reconversion professionnelle et nous en parlons dans la partie témoignages. N’hésitez pas à aller le lire en cliquant ici.